LOI 9

Procédure à la suite d’une irrégularité

 A. Attirer l’attention sur une irrégularité

 1. A moins qu’une Loi ne l’interdise, tout joueur peut attirer l’attention sur une irrégularité pendantla période des annonces, que ce soit ou non à son tour de déclarer.

 2. A moins qu’une Loi ne l’interdise, le déclarant ou un des joueurs de la défense peut attirerl’attention sur une irrégularité survenant pendant le jeu de la carte. Pour une orientation incorrected’une carte à l’issue d’une levée, voir la Loi 65B3.

 3. Le mort n’est pas autorisé à attirer l’attention sur une irrégularité durant la période de jeu, maispeut le faire à la fin du jeu.

Toutefois tout joueur, y compris le mort, peut essayer d’empêcher un autre joueur de commettre uneirrégularité (mais le mort reste soumis aux Lois 42 et 43.)

 4. Il n’y a aucune obligation d’attirer l’attention sur une infraction aux Lois faite par son propre camp(mais voir la Loi 20F5 pour une explication apparemment erronée du partenaire).

 B. Après que l’attention a été attirée sur une irrégularité

 1. (a) L’arbitre devrait être appelé dès que l’attention a été portée sur une irrégularité.

 (b) Tout joueur, y compris le mort, peut appeler l’arbitre après que l’attention a été portée sur uneirrégularité.

 (c) Appeler l’arbitre n’altère aucun des droits auxquels un joueur pourrait par ailleurs prétendre.

 (d) Le fait qu’un joueur attire l’attention sur une irrégularité commise par son camp n’affecte pas lesdroits des adversaires.

 2. Aucun joueur n’agira avant que l’arbitre n’ait expliqué tout ce qui concerne l’arbitrage.

 C. Correction prématurée d’une irrégularité

 Toute correction prématurée d’une irrégularité par le joueur fautif peut l’exposer à une rectificationultérieure. (Voir les restrictions d’attaque dans la Loi 26).

 

LOI 10

Arbitrage - Rectification

 A. Droit d’imposer des rectifications

 Seul l’arbitre a le droit d’imposer des rectifications quand elles sont applicables. Les joueurs n’ont pas le droit d’imposer (ou de supprimer – voir Loi 81C5) des rectifications de leur propre initiative.

 B. Modification de l’arbitrage

 L’arbitre peut autoriser, modifier ou annuler tout arbitrage fait par les joueurs sans ses instructions.

 C. Choix après une irrégularité

 1. Quand les Lois offrent une option après une irrégularité, l’arbitre explique toutes les options possibles.

 2. Si, après une irrégularité, un joueur a une option, il doit exercer son choix sans consulter sonpartenaire.

 3. Quand, après une irrégularité commise par l’adversaire, ces Lois offrent un choix d’options au campnon fautif, il est conforme à l’éthique qu’il choisisse la solution la plus avantageuse pour lui.

 4. Sous réserve d’application de la Loi 16D2, après arbitrage d’une infraction, il est conforme à l’éthique que les joueurs fautifs déclarent ou jouent d’une manière avantageuse pour leur camp,même si, de ce fait, ils semblent profiter de leur propre infraction (mais voir les Lois 27 et 50). 

LOI 11

Perte du droit à rectification

 A. Initiative par le camp non fautif

 Le droit de rectifier une irrégularité peut être perdu si un membre du camp non fautif prend une initiative quelconque avant d’appeler l’arbitre. L’arbitre décide ainsi, par exemple quand le camp non fautif peut avoir tiré avantage de l’action consécutive faite par un adversaire ignorant les dispositions applicables de la loi.

 B. Procédure après la perte du droit à compensation

 Même si le droit de rectifier a été perdu en application de cette Loi, l’arbitre peut imposer unepénalité de procédure (voir Loi 90)