EXTRAITS du CODE

LOI 40

 A (3). Un joueur peut déclarer ou jouer de n’importe quelle façon sans l’annoncer au préalable à condition que cette déclaration ou ce jeu ne soient pas fondés sur un agrément occulte (voir Loi 40C1).

C. Dérogation au système et psychique

1. Un joueur peut déroger aux agréments de son camp mais à condition que son partenaire n’ait pas plus de raison que les adversaires d’être conscient de la dérogation. Des dérogations répétées créent une entente implicite qui fait dès lors partie du système de la paire et doit être révélée conformément au règlement régissant l’explication du système.

 

LOI 10 Arbitrage - Rectification

A. Droit d’imposer des rectifications

Seul l’arbitre a le droit d’imposer des rectifications quand elles sont applicables. Les joueurs n’ont pas le droit d’imposer (ou de supprimer – voir Loi 81C5) des rectifications de leur propre initiative.

B. Modification de l’arbitrage

L’arbitre peut autoriser, modifier ou annuler tout arbitrage fait par les joueurs sans ses instructions.

 

Extrait de la loi 81C. Fonctions et pouvoirs de l’arbitre

L’arbitre (et non les joueurs) a la responsabilité de rectifier les irrégularités et de réparer les dommages

 

 

LOI25 « extrait »

1. Un joueur peut remplacer une déclaration non intentionnelle par sa déclaration intentionnelle :

- si son partenaire n’a pas fait une déclaration ultérieure ;

- s’il le fait ou tente de le faire sans pause pour réfléchir

 

LOI 45

Carte jouée

4. (a) Une carte doit être jouée si un joueur la nomme ou la désigne autrement comme étant celle qu’il se propose de jouer.

(b) A moins que son partenaire n’ait joué une carte par la suite, un joueur peut changer une désignation non intentionnelle s’il le fait sans pause pour réfléchir. Si un adversaire a joué à son tour une carte régulière avant ce changement de désignation, cet adversaire peut retirer la carte ainsi jouée, la remettre dans son jeu et la remplacer par une autre (Voir Lois 47D et 16D1).

 

LOI 47

Reprise d’une carte jouée

C. Pour changer une désignation faite par inadvertance

Une carte jouée peut être reprise sans autre conséquence après un changement de désignation autorisé par la Loi 45C4(b).

 

LOI 48

Cartes exposées du déclarant

 A. Le déclarant expose une carte

 Une carte exposée par le déclarant ne donne pas lieu à arbitrage (mais voir Loi 45C2).

Aucune carte de la main du déclarant ou du mort ne peut devenir une carte pénalisée.

Le déclarant n’est pas obligé de jouer une carte tombée accidentellement de sa main.

 

Sur bbo il faut être encore beaucoup plus tolérant la notion du temps « sans pause pour reflechir » n’est absolument pas la meme.